Bienvenue !

Dessins et peintures de Jean-Pierre Bert

 
Je commencerai cette présentation par cette magnifique phrase de Jean Cocteau :

"Il faut bien comprendre que l'art n'existe que s'il prolonge un cri, un rire ou une plainte."

ou encore celle de Francis Bacon en version originale pour ne pas en perdre le sens : 
“We only have our nervous system to paint…”



Mes références picturales incontournables sont :

Francis Bacon qui prônait que la violence doit résider dans la peinture elle même plutôt que dans la scène qu'elle montre, Lucian Freud pour sa maîtrise technique hors du commun, sa recherche obsessionnelle de la lumière et son refus de tout esthétisme, Vladimir Vélickovic pour son expression virtuose de la douleur et de la violence, Le Caravage, entre autres pour ces clairs-obscurs, et enfin Egon Schiele pour ses dessins fougueux, son jusqu'au-boutisme pictural et son refus de soumission au "beau".

Ceci étant posé, je pense que l'oeuvre d'un artiste doit être nourrie par son vécu qui, comme tout un chacun, est fait de joies, de peines, de bonheurs intenses et de douleurs immenses.

Les "outils" techniques ne sont qu'un moyen, l'artiste doit éviter, autant que possible, les dangers de l'esthétique pour l'esthétique.

Les discours sont futiles, le moyen d'expression du peintre est, et pour ma part doit le rester, contenu dans l'oeuvre qui, une fois achevée, n'appartient plus à son créateur mais au public qui va la regarder et la ressentir.

Je terminerai par cette citation de Georges Braque : "L'art est fait pour troubler."

Bonne visite et surtout faites moi l'honneur et le plaisir de bien vouloir laisser vos commentaires dans le livre d'or.

Jean-Pierre Bert

Let me begin this introduction stating one of the most concise thought I ever came upon :
“We only have our nervous system to paint…”
Francis Bacon


My personal references in painting are among artists who in my opinion cannot be overlooked…
- Francis Bacon who thought that violence had to take place in the act of painting rather than in the scene depicted.
- Lucian Freud for his amazing command of technique, his obsessive research of the perfect light and his refusal of all kind of aestheticism.
-Vladimir Velickovic for his very personal rendering of pain and violence.
-Caravaggio for his use of tenebrism, an emphasised “chiaroscuro”.
And eventually, Egon schiele for his passionate drawing style, his die hard pictorial dedication, and his rebellion against “fine art”.
Now therefore, I cannot help thinking that the works of an artist has to feed from his personal experience, from joy and grief, intense happiness and towering sorrow.

The technical side is only a means, and the creator has to avoid as vividly as possible the trap of aestheticism for its own sake.
But long speeches are worthless. In my opinion, the essence of an artist rises from his work, and has to stand there exclusively… Once a painting was completed, it does not belong to the creator anymore. The public seizes it in every sense of the term…
As a conclusion, as George Braque would have said, "art was made to disturb you… "

Enjoy your visit, and feel free to grate me with a few words on the guest book… This will be much appreciated. 

Jean-Pierre Bert
 
 
 









ACTUALITES

Quelques brèves nouvelles de mon travail, en effet vous aurez certainement constaté le peu de nouveaux travaux présentés sur mon site ces derniers temps.

En fait depuis maintenant deux ans je travaille sur une série de trois toiles réalisées à l'huile selon la technique dites du glacis, une technique longue, compliquée et délicate à mettre en oeuvre.
Le glacis est une superposition de différentes couches de couleurs à l'huile et médium transparentes, les couleurs définitives sont obtenu par cette superposition de couleurs différentes et non par mélange préalable des couleurs. La transparence de ces très nombreuses couches de couleurs autorise le passage de la lumière et la réflection de celle-ci sur la toile blanche, le résultat, vous vous en doutez, est à la hauteur de la difficulté de mise en oeuvre !! 

Ces trois toiles sont nées de mon imaginaire et ont été inspirées par le film de Peter Greenaway "Meurtre dans un jardin Anglais" (The Draughtsman's contract), non pas par l'histoire elle-même mais plutôt par les émotions ressenties pendant le visionnage.

Je vous présenterai bientôt sur le site ces trois toiles, sous peu achevées, ainsi que divers travaux (surtout des dessins) réalisées cette année;

A très bientôt

Jean-Pierre
le 16 octobre 2014

Encore un peu de patience, cela a été un peu plus long que prévu ! Il ne me reste plus qu'à les signer et les prendre en photo.

J'en profiterai par ailleurs pour mettre en ligne quelques encres sur carton et papier réalisées en parallèle.

A très bientôt donc ...

Jean-Pierre
Le 25 juin 2015